FANDOM


Ce jeu est sorti sur DS en 2011, il a eu assez de succès bien qu'il soit passé inapperçu. En général il est noté dans les 15/20.

Test selon Jeuxvidéo.comModifier

Il est toujours difficile de définir ce qui peut faire le succès d'un jeu. Vous trouverez sans difficulté des dizaines, voire des centaines de très bons titres qui n'ont pas eu le succès qu'ils méritaient. A l'inverse, quelques rares jeux font le buzz sans que l'on en comprenne les raisons. Plantes contre Zombies est immanquablement à ranger dans cette seconde catégorie. Il s'agit en effet d'un tower defense tout à fait honnête et diablement addictif qui a été étrangement accueilli comme le messie sur PC. Le titre a aussi droit à une déclinaison DS qui nous permet d'emporter dans notre poche ce petit jardin peuplé de morts.

Le tower defense a le vent en poupe ces derniers temps, il s'est extrait de son statut de simple mod pour envahir petit à petit le net avec une multitude de jeux en Flash et quelques titres téléchargeables. Il s'agit désormais d'un genre à part entière qui répond à une règle toute simple : vous êtes assailli par une horde d'ennemis et vous devez disposer des troupes, des pièges ou des tours de défense autour de l'objet ou du bâtiment que vous devez défendre. Ces jeux deviennent vite addictifs et sont généralement bien plus faciles d'accès qu'un titre de stratégie classique, mais en contrepartie ils ont aussi tendance à se montrer répétitifs. Plantes contre Zombies répond parfaitement à ces différents critères, d'ailleurs le studio qui s'est chargé de le développer n'est pas un inconnu dans le petit monde des jeux simples et addictifs, PopCap Games s'est par exemple chargé de Zuma, un titre qui a certainement déjà grignoté un peu de votre temps libre.

Le principe de Plantes contre Zombies se résume à son seul titre : des hordes de zombies cherchent à pénétrer votre maison pour dévorer votre cerveau et vous utilisez des plantes pour leur barrer la route. Ils chercheront à s'introduire par plusieurs entrées successivement et il faudra les repousser dans le jardin, dans la cour de derrière, sur le toit... Le décor change mais l'idée de base reste la même : le terrain en question est une grille aux dimensions plus ou moins constantes, les zombies arrivent par la droite de l'écran et vous devez les empêcher d'atteindre l'extrémité gauche. Ils se déplacent en ligne et vous plantez généralement vos petites alliées pleines de chlorophylle sur leur chemin. Les plantes peuvent leur lancer des fruits et des légumes, les ralentir avec de grosses noix ou des projectiles glacés, ou même les faire exploser. Tout ceci n'est possible qu'à condition d'avoir récolté suffisamment de rayons de soleil. En pleine journée, ceux-ci tombent tout simplement du ciel et il vous suffit de cliquer sur ces éclats de lumière pour les prendre. Il vous en faudra cependant de plus grandes quantités si vous comptez résister efficacement. Heureusement, certaines plantes telles que les tournesols sont capables de produire d'elles-mêmes ces petits bouts de soleil.

Au final vous pourrez piocher parmi une quarantaine de plantes différentes avant de débuter un niveau, les unes sont plutôt adaptées à la nuit, d'autres au milieu aquatique. De la même façon, il vous faudra faire face à une multitude de zombies différents : ceux qui portent un seau ou un cône de signalisation sur la tête sont plus résistants que leurs collègues, certains arborent un look disco et invoquent des danseurs zombies autour d'eux, d'autres encore disposent d'une perche pour sauter par-dessus les obstacles. Malgré cette diversité apparente, les parties finissent rapidement par se ressembler et vous pouvez finalement écarter les zombies en utilisant toujours à peu près la même technique. Il faut chercher du côté des mini-jeux pour trouver un peu de changement. Quelques activités sortant un peu de l'ordinaire viendront ainsi régulièrement s'intercaler entre les niveaux plus classiques. Vous aurez ainsi droit à du tape-taupe, du bowling ou quelques niveaux un peu plus ardus mais il faudra malheureusement passer par un mode aventure pas toujours passionnant pour les débloquer.

Il faut bien reconnaître que Plantes contre Zombies s'avère assez vite répétitif mais il s'agit justement d'un jeu très bien calibré pour de courtes sessions... Autant dire que la DS est le support idéal pour une petite partie sur le pouce. Là où le bât blesse, c'est que cette version portable est vendue au prix fort alors qu'elle propose le rendu graphique le moins abouti. Non seulement le jeu souffre régulièrement de ralentissements, mais il affiche aussi des animations saccadées horriblement disgracieuses. Cette faute de goût technique vient s'ajouter au fait que cette version n'exploite quasiment pas l'écran supérieur de la DS. En résumé, vous vous retrouvez plus ou moins avec le même contenu que la version sortie récemment sur les consoles de salon mais il vous coûtera plus cher, et il proposera un rendu graphique tout simplement hideux. Vous pourrez toujours vous consoler en invitant un ami à vous rejoindre : il n'est pas nécessaire de disposer de deux cartouches du jeu pour profiter du mode Duel. Bref, il faut reconnaître que cette version n'est pas totalement dénuée d'intérêt et, à condition de ne pas être trop regardant sur la qualité technique, vous tenez là le jeu idéal pour vous vider la tête tranquillement en attendant votre bus, votre métro ou votre carrosse.

GalerieModifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.